Avoir confiance en soi, pouvoir compter sur soi (3’45 de lecture)

Quand vous avez confiance en quelqu’un, vous vous sentez en sécurité avec lui.
Vous pouvez vous confier à lui sans peur d’être trahi.e. Vous pouvez vous fier à lui sans craindre d’être trompé.e ou déçu.e. Vous pouvez vous appuyer sur lui, compter sur lui, en étant sûr.e qu’il sera fiable, ce sera un appui solide qui vous aidera à avancer.
Des personnes vous viennent à l’esprit ? Vous ressentez la sensation ? C’est bon, non ? C’est précieux….

Maintenant imaginez que ce quelqu’un d’autre soit vous-même. Voila. La confiance en soi c’est pouvoir compter sur soi, être fiable vis-à-vis de soi-même.

Prenons un exemple :

Souvent je planifie mes tâches et cela me fait du bien : je structure à l’avance mes journées, mes semaines, sur mon planning outlook ou en mind-mapping, et quand je le fais, je sais que je suis dans le vrai, ma planification est pertinente.

Mais ensuite je la respecte peu : je suis dans l’énergie du moment qui est souvent de cèder à la facilité, d’éviter les tâches que je n’aime pas ou que je n’ai pas envie de faire, ou que je ne sais pas comment aborder. Je me laisse distraire aussi, je ne suis pas assez concentrée, je m’éparpille et le temps file. Après, je me sens débordée et en retard et je stresse.

Ces schémas inconscients bien rodés se rejouent comme un disque rayé. Leur but est de confirmer la croyance que je suis plutôt nulle. En vérité, ce qui est nul, c’est cette croyance.

Tout se passe comme si le MOI d’aujourd’hui trahissait le MOI du passé qui a pourtant réalisé avec discernement cette planification, et a pris du temps pour la faire.

Alors le MOI d’hier ne peut pas compter sur le MOI du futur pour réaliser ce qu’il a planifié ? Il ne peut pas lui faire confiance, le MOI du futur ne serait pas quelqu’un de fiable ?

Opérons à nouveau le geste mental du début en remplaçant « moi-même » par quelqu’un d’autre : il nous avait annoncé qu’il réaliserait des tâches dans un certain délai, nous avions articulé notre propre action en conséquence, et là ! Patatras ! Rien n’est fait dans les temps.

Que penserions-nous ?

On ne peut pas compter sur lui, il annonce des choses mais ne les tient pas, il n’est pas fiable !

Mais peut-être est-ce aussi un peu l’inverse ? Peut-être que la planification du MOI du passé n’est pas si fiable…  Pourquoi ?

  • Elle est trop exigeante: elle ne tient pas compte des imprévus, des pauses et elle fait rentrer trop de choses à faire dans une journée : elle doit être plus aérée.
  • Elle n’est pas assez précise : elle pourrait décomposer les dossiers en tâches spécifiques qui aideraient le MOI du futur à avoir une vision plus claire de ce qu’il doit faire.
  • Peut-être que le MOI du passé se débarrasse de ce qu’il n’a pas envie de faire en le planifiant plus tard, le déléguant au MOI du futur, en se voilant la face sur le fait que celui-ci sera tout aussi procrastinateur que lui, forcément… Le coup de la patate chaude… Hum…

Bref, pour réaligner nos Moi(s) passé, présent et futur et cesser ce petit jeu psychologique intérieur, nous pouvons passer un contrat avec nous-même !

JE dois pouvoir compter sur MOI, solidement, depuis le passé jusque dans le futur :

  • En ayant une planification juste et précise, intégrant l’imprévu, les relations sociales et les pauses indispensables.
  • En rentrant dans l’action beaucoup plus rapidement, sans doute, hésitation, indécision et peur. Car la procrastination n’est rien d’autre que cela.
  • En respectant le travail de planification qui a été fait, en reconnaissant sa valeur ajoutée et son utilité pour aujourd’hui.

Ainsi le Moi du passé et celui du présent avanceront en réelle collaboration et confiance réciproque, pour le plus grand bénéfice du Moi du futur. Le disque ne sera plus rayé, le stress va se dissoudre, les croyances limitantes aussi.

Et vous, avez-vous confiance en vous ? Avez-vous un exemple dans un autre domaine que la planification ? Pour un complément vous pouvez consulter aussi ce résumé « Pour booster ta confiance en toi » de Goodie Mood !

Ce contenu a été publié dans Amélioration continue, Dissolution du stress. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Avoir confiance en soi, pouvoir compter sur soi (3’45 de lecture)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.