Trésors

Les musiques chéries de notre adolescence sont des trésors atemporels, de l’or liquide qui explose dans l’âme. Elles ne vieillissent pas.

Parfois je découvre éberluée que les artistes que j’adorais ont continué à produire ; leur carrière ne s’est pas arrêtée lorsque j’ai cessé de les écouter (Pourquoi ai-je arrêté d’ailleurs ?), et je découvre des coffres remplis de pierres précieuses….

Aujourd’hui, de fil en aiguille, de Berlin à Oslo, je passe d’Alphaville à A-ha. Seules les filles nées de 1968 à 1972, à peu près, peuvent comprendre ce qui suit. Alors moi je n’étais pas amoureuse de Morten Harket comme tout le monde mais de Mags (Magene Furuholmen, au clavier) (regardez sur internet vous comprendrez tout de suite). Bien sûr, le vrai génie était Pa(°)l Waktaar, mais il était moins beau et marié. Bref je m’égare.

Ce qui compte c’est que j’étais folle de leurs chansons même si c’était pop, commercial, guimauve et scandinave. Oui on pouvait être fan de Bowie et de the Jesus and Mary chain et en même temps absolument dingue de A-ha. Je suis pour l’inclusion et l’écclectisme.

J’ai eu leurs chansons dans la peau longtemps : l’album Hunting high and low bien sûr, Scoundrel days énormément, et, comme j’ai eu la chance d’avoir une amie norvégienne, j’ai reçu pour mes 30 ans le CD de Minor earth, major sky, correspondant au tournant spirituel dans la vie de Morten.

Ecoutez la voix de Morten, c’est un aller direct pour le ciel, avec un retour difficile, parce qu’on n’a pas envie que ça s’arrête. Stay on these roads, To let you win, scoundrel days, Manhattan skyline, I’ve been losing you, Soft rains of april, Take on me et j’en passe. Ecoutez les mélodies de Pa(°)l, ce mec est un compositeur génial.

Suivant mon fil et mon aiguille, marchant dans la rue ce soir dans la nuit noire avec mon casque, sur quoi je tombe ? Un album UNPLUGGED enregistré en 2017, oui, en 2017 ! avec Morten qui a toujours une voix de dingo, et tout ça en unplugged. 21 chansons anciennes revisitées. Et en fouillant un peu on trouve encore d’autres versions acoustiques, genre Soft rains of april ou take on me en hyper dépouillés. Je rêve. Je rêve éveillée tellement c’est beau ! Je ne vais jamais réussir à aller dormir. Peut être que je vais rester marcher toute la nuit dans les rues de la ville, le casque sur les oreilles.

Ce contenu a été publié dans Dissolution du stress, Plaisir d'être Soi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.