Et si on envoyait des impulsions d’énergie positive ? (2′ de lecture)

Vous voyez comment ça fait l’hiver quand il fait froid, qu’on a de la laine sur soi, et qu’on fait la bise aux gens le matin ? Ça fait de l’électricité, ça envoie des impulsions d’énergie.

Vous connaissez Marie Kondo ? La japonaise qui veut ranger les maisons du monde entier et qui kiffe le bazar ? Vous savez comment elle nous conseille de faire le tri dans nos affaires : elle dit qu’il faut se poser la question, quand on prend un objet qui nous appartient : does it spark joy ? Est-ce qu’il étincelle de joie ? Est-ce qu’il nous envoie des impulsions de bonheur ?

Flowerworks

Vous allez me dire : n’importe quoi ce truc, un objet n’étincelle pas de la joie ! Je ne sais pas… Peut être que si, si on part de l’hypothèse que tout dans le monde est constitué d’énergie… En tous cas, je sais que ce vieux feutre bleu marine à rayures que je gardais depuis des années parce qu’il s’entêtait à marcher, ne m’a jamais envoyé d’étincelles de joie. Bien au contraire. A chaque fois qu’il accrochait mon regard depuis le pot à crayons, je me sentais déprimée. C’était comme un petit trou noir qui absorbait un peu de mon énergie. Le bleu marine me fait souvent cet effet-là…

Je l’ai jeté la semaine dernière.
Même s’il n’était pas desséché.
Je me suis autorisée à faire ça.

Et le ciel ne m’est pas tombé sur la tête.

J’ai ressenti une libération, un soulagement, je pousserais même jusqu’à une jubilation intérieure intense, à la hauteur de la somme de toute l’énergie qu’il me prend depuis 10 ans à chaque fois que je le vois. C’est scientifique !

C’est décidé, je ne laisse dans mon pot à crayons que des stylos qui me veulent du bien.

Si les CHOSES nous balancent des impulsions énergétiques comme ça, imaginez un peu ce que c’est avec les personnes !

Alors j’ai pris une décision encore plus importante : je veux être une personne qui étincelle de la joie et qui envoie de l’énergie positive aux autres. Même avec les personnes qui me font l’effet d’un feutre bleu marine.

Comment faire ça ? Je propose la recette suivante : être calme, heureux et fluide à l’intérieur, éconduire poliment les émotions négatives (elles peuvent passer leur chemin et tenter leur chance à une autre porte, après tout), sourire, avoir les yeux qui brillent, regarder les autres dans les yeux, utiliser nos mots qui brillent, écouter vraiment, être dans la profondeur et l’authenticité.

L’énergie ne se perd pas, elle se diffuse ensuite de personne en personne. Je serai une antenne-relais réceptrice, amplificatrice et émettrice d’énergie positive.

Qu’en pensez-vous ?

Ce contenu a été publié dans Dissolution du stress, Plaisir d'être Soi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Et si on envoyait des impulsions d’énergie positive ? (2′ de lecture)

  1. Five coach lab girl dit :

    Je souhaite d abord vous dire que j aime beaucoup votre manière d écrire. Vos mots et vos phrase sont simples et sophistiquées, ils déclenchent dans la tête des images et dans mon cœur des émotions. Pour cela merci!
    L énergie positive se transmet et se démultiplie alors oui!! Jetez vos stylos qui ne vous veulent pas du bien et prenez vos pinceaux qui semblent plus positifs!!
    Encore bravo pour vos textes !

  2. Mathilde Piano dit :

    Merci beaucoup 🙂 !

  3. Camille dit :

    Très beau texte qui nourrit notre quête de légèreté et de positivité. L énergie en effet se puise à l intérieur de nous sans jamais nous épuiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.