Productivité personnelle (4′ de lecture)

C’est samedi matin et j’ai devant moi tout un week-end seule, et une montagne de choses à faire !

Dès le petit déjeuner, toutes ces « choses à faire » tournent dans ma tête comme un nuage menaçant, et je me sens submergée et confuse. Toutes les tâches sont là, agglutinées en un gros paquet informe, les grandes les petites les énormes, les urgentes et les autres…Il n’y a plus de perspective, elles sont toutes au même plan, à attendre qu’on s’occupe d’elles ; floues, elles se mélangent, pas une seule n’apparait clairement : c’est le syndrome du sac de nœuds mental.

Mais j’ai une arme redoutable, maintenant. Non, pas la classique matrice d’Eisenhower (lien), ce n’est pas assez fun ; j’ai besoin de couleurs, d’arborescence et de visuel.

Mon arme secrète c’est le to-do mind mapping : vous pouvez le faire sur une feuille de papier, à plat ou comme moi épinglée sur un mur. C’est en projetant ma pensée en grand sur un espace vertical que j’arrive à sortir de ma tête et déplier comme une carte routière, jusque dans les moindres recoins, tout ce qui bouchonne et tourbillonne en surface.

  1. Au centre d’une feuille de paper-board épinglée au mur, écrire « ce week end », puis dérouler tout autour, par catégories (Ici : Maison / Blog / Peindre / Petites choses…), tout ce que vous avez à faire. Cela va vous permettre de vous vider la tête, comme on enlève le bouchon d’une bouteille : l’énergie bloquée en dessous va pouvoir remonter à la surface, se déployer et infuser pour vous mettre en mouvement positivement.

J’ai aussi une version en fleur que vous pouvez vous procurer en PDF en m’écrivant un mail à mathildecoach@gmail.com.

Evidemment, ça marche aussi avec un jour, une semaine, un mois, une année… ! Vous pouvez décliner toutes les temporalités et les articuler entre elles.

Généralement à ce stade, il y a beaucoup trop de choses à faire !

  1. Regarder l’ensemble, et entourer en rouge les tâches prioritaires ou incontournables. Tout ce qui n’est pas entouré passe en second plan et peut être reporté. Si vous ne savez pas comment prioriser, complétez cette phrase magique « A la fin du week-end (ou de la journée), je serais vraiment satisfait.e ou soulagé.e si j’ai fait …. ». Ce à quoi vous pensez en premier = ce qui est prioritaire !
  • Se concentrer sur les actions prioritaires : à ce stade, 2 options possibles :
  • Option 1 : passer immédiatement à l’action en commençant par la tâche prioritaire qui nous pèse le plus, et donc libèrera le plus d’énergie une fois réalisée. Ce peut être une petite chose (grain de sable) ou une grosse action (gros caillou) : dans ce dernier cas, il est bénéfique de la décomposer en plus petites étapes, comme des plus petits cailloux qui vont jalonner le chemin jusqu’à la réalisation complète : vous pouvez alors préciser le mapping en indiquant les petites étapes autour de la grosse action, ou écrire une check-list chronologique sur un coin de la feuille, comme je l’ai fait sur la photo, pour « ranger le garage » (ou sur une feuille à part). Je l’appelle la technique du Petit Poucet.
  • Option 2 : Faire un plan de journée chronologique (Vous pouvez aussi m’écrire pour obtenir des modèles en version word : mathildecoach@gmail.com) en affectant des durées estimatives à chaque tâche (Technique du Time boxing). Cette réflexion complémentaire vous permettra rapidement de voir si votre « plan de charge » est réaliste ou si vous avez mis beaucoup trop de choses dans votre « valise ».

Ensuite : passez en mode Action. Au boulot ! Just do it.

Cet exercice qui prend 15 minutes max permet de passer d’un état d’encombrement et de confusion à une sensation de clarté mentale et d’envie de passer à l’action.

Résultat pour moi : à 14 h j’ai accompli plus de la moitié des tâches (Quel plaisir de les barrer au fur et à mesure sur le mind-mapping !) dont les plus pesantes, qui ont finalement pris moins de temps que prévu ! Je vais pouvoir dégager du temps pour me détendre en fin de journée, la conscience tranquille.

A vous de jouer ! Car il s’agit bien de cela, transformer un fardeau en jeu, opérer l’alchimie du stress vers l’énergie positive !

Pendant que vous déployer votre pensée sur le mind-mapping, votre esprit se détend, s’échauffe doucement et se prépare à l’action. Si vous faites cet effort de réfléchir avant de passer à l’action, vous serez surpris des résultats. Car vous n’aurez plus trop à réfléchir après, vous déroulerez et ajusterez.

En plus (C’est le cadeau caché), vous allez vous améliorer au fil du temps, passer à la vitesse supérieure.



Ce contenu a été publié dans Amélioration continue. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.