Débloquer l’inertie psychologique

Il était une fois, j’ai suivi une formation à la résolution de problèmes qui m’a permis de découvrir la méthodologie TRIZ : c’est l’acronyme d’un truc imprononçable en russe qui veut dire Théorie de résolution inventive des problèmes.

Cette théorie a été inventée par un ingénieur russe, Genrich Altshuller (1926-1998), qui a mené un travail titanesque d’analyse de plus de 40000 brevets industriels afin de trouver des similitudes dans les innovations : il a ainsi identifié 40 principes d’innovation comme de « sacrifier une partie de son produit » (Appliqué à l’aspirateur sans sac par exemple) ou le principe d’inversion par lequel on rend fixe ce qui est mobile ou mobile ce qui est fixe (Application :  les employés qui sortent de derrière leur guichet pour aller à la rencontre des clients dans la file d’attente, ou les coiffeuses à domicile).

Vous trouverez ici plusieurs articles qui vulgarisent très bien cette méthodologie somme toute assez compliquée à la base, et ce n’est donc pas ce que je vais faire dans cet article.

Je tiens simplement à expliquer deux éléments que j’ai particulièrement retenus de cette formation :

  • Genrich Altschuller a passé 25 ans de sa vie dans un goulag, et c’est pendant ce quart de siècle en détention qu’il a eu le temps d’étudier les principes d’innovation. Pour le coup, je ne retrouve pas sur internet la parfaite confirmation de cette partie de sa biographie, mais comme elle pose une belle dimension extraordinaire et dramatique à l’histoire, je propose de la garder.
  • Le second est que TRIZ s’appuie sur le déblocage de l’inertie psychologique pour accéder à la vraie créativité.

L’inertie psychologique, en gros, résulte des systèmes de croyances, de représentations, d’habitudes, qui nous sont personnels et que nous avons construits au cours de notre histoire, au sein de notre famille, de par notre cullture et nos expériences. Ils font que, inconsciemment, on fait comme on a toujours fait, et que quand on cherche à avancer, à résoudre un problème ou à être créatif, on ne sort pas vraiment des sillons neuronaux bien tracés dans nos petits cerveaux, ou alors si peu.

Nous suivons les rails et schémas prédéfinis dans nos têtes, qui guident nos pensées, laissant un champ de créativité immense complètement inexploré, une terra incognita, comme la partie immergée d’un iceberg.

Pour accéder à cette partie invisible, trouver des solutions vraiment créatives, ouvrir le champ des possibles comme on dit en entreprise, il faut débloquer l’inertie psychologique. Et ça, ça ne vaut pas que pour l’innovation industrielle ou le marketing, mais aussi pour toutes les problématiques professionnelles ou personnelles auxquelles nous sommes confrontés, même les plus basiques de la vie quotidienne

Il s’agit de regarder le problème différemment et de se demander :

  • Comment ferait-on si on avait autant d’argent que possible, ou si le budget n’était pas du tout un sujet dans le problème abordé ?
  • Comment ferait-on si on n’avait très peu de budget, ou beaucoup moins de moyens que dans la réalité ?
  • Prenons de la hauteur ou de la distance : comment verrait-on la situation si nous l’observions comme si elle était à échelle réduite, comme une maison de poupée (à l’instar de Frances Glessner qui a résolu des crimes comme cela) ? Ou si nous la regardions vu d’hélicoptère, ou avec une longue vue ?
  • A contrario, devenons lilliputiens et voyons la situation comme si ses protagonistes étaient des géants, comme ceux de Royal de Luxe ou les marionnettes des grandes personnes.
  • Quelle serait notre analyse de la situation si elle avait eu lieu il y a 50 ans, et comment pourrions-nous l’appréhender si on savait qu’elle allait se produire dans le futur ?

Pour y arriver, vous pouvez par exemple fermer les yeux et méditer, vous laisser aller à rêver, en laissant votre regard partir au loin par la fenêtre, ou alors faire un brainstorming fun en équipe.

Vous l’aurez compris, l’idée est de se libérer de certaines contraintes très concrètes afin de voir les choses avec un autre regard mental et d’accéder à des idées ou solutions auxquelles nous n’aurions jamais pensé autrement à cause de la structure de la réalité.

Parmi les idées que nous allons trouver ainsi, certaines seront inexploitables un fois que nous reviendrons sur terre, mais, étonnamment, d’autres seront parfaitement réalisables ou adaptables.

C’est comme aller explorer des contrées inconnues pour y trouver des fruits, dont certains pourront être rapportés et introduits dans notre pays d’origine.

Ce contenu a été publié dans Amélioration continue, Méditation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Débloquer l’inertie psychologique

  1. Girafe dit :

    Très intéressant ce spectre conceptuel qui permet de se décentrer. L élaboration de la pensée trouve là des exemples pertinents pour réifier la vitalité de notre esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.